cbd for als
7 min.

Le cannabis présente un grand potentiel pour le traitement de diverses maladies. Le cannabidiol (CBD) est l’un des agents non psychoactifs du chanvre et des études ont montré que le CBD pourrait influencer positivement l’évolution de nombreuses maladies, notamment la SLA1.

Qu’est-ce que la SLA ?

La SLA, ou Sclérose Latérale Amyotrophique, est une maladie neuromusculaire qui affecte les mouvements des muscles du corps à cause de la dégénération de neurones moteurs2. Les neurones moteurs sont des nerfs qui fonctionnent en coordination avec le cerveau pour transmettre l’ordre d’un mouvement, du cerveau jusqu’aux muscles impliqués. Cela signifie que le processus de mouvement est largement affecté : les patients peuvent soit se trouver dans l’incapacité de bouger comme ils le souhaitent, ou bien voir leurs membres effectuer des mouvements non commandés.

D’après la clinique Kalapa, l’espérance de vie des personnes diagnostiquées est réduite, même si cela dépend bien-sûr des soins médicaux qu’elles reçoivent. Les symptômes de la maladie sont les suivants : mauvaise articulation, faiblesse musculaire constante, dégénération musculaire, crampes, et mouvements involontaires tels que des tressaillements.

La Sclérose Latérale Amyotrophique est due à une mutation génétique et est héréditaire. L’âge est aussi un facteur de risque de même que le genre. Il a été rapporté que la SLA est plus présente chez les hommes que chez les  femmes3.

Pourquoi le CBD est-il efficace contre la SLA ?

Le CBD a plusieurs effets dans l’organisme qui lui permettent d’atténuer les symptômes de la SLA :

  • Tout d’abord, il réduit la production de salive. Les patients sont incapables de contrôler leurs mouvements musculaires, et cela inclut les muscles de la bouche. Lorsque cela se produit, le patient peut accumuler trop de salive dans la bouche.
  • De plus, le CBD aide à détendre les muscles du corps. C’est l’effet inverse de celui de la SLA. Lorsqu’une personne souffre de SLA, les muscles de son corps se contractent souvent. Cela entraîne des symptômes tels que des secousses musculaires. Le CBD agit en produisant l’effet inverse.
  • Les personnes atteintes de cette maladie ressentent une immense douleur dans leur corps, en raison d’un dysfonctionnement neuromusculaire. Le CBD aide en étant une substance qui soulage la douleur de ces patients.
  • Le CBD pourrait également être utile dans le cas de troubles du sommeil, comme décrit plus en détail dans cet article. Les patients atteints de SLA ont souvent des problèmes de sommeil en raison de leurs symptômes.
  • De nombreuses maladies entraînent une perte d’appétit, et la SLA n’est pas différente. Le CBD peut avoir l’avantage de permettre au patient de retrouver l’appétit, ce qui facilite l’alimentation4.

Système endocannabinoïde et SLA

Le rôle du CBD sur le fonctionnement des enzymes devient très important en cas de traitement de la LSA. Comme expliqué plus haut, la SLA apparaît lorsque les neurones moteurs du corps disparaissent. Cela arrive quand les déchets produits lors du processus de fonctionnement des neurones moteurs s’accumulent dans les cellules au lieu d’être éliminés. Si ces déchets ne sont pas évacués, l’ADN des neurones moteurs peut être sévèrement endommagé. Le CBD aide cette enzyme en agissant comme antioxydant et en réduisant le volume de déchets accumulés dans les cellules grâce au processus enzymatique5.

Comment utiliser le CBD ?

La quantité de CBD administrée dépend de nombreux facteurs. Par exemple, du stade de la maladie. Certaines personnes pourront aussi ressentir une diminution de la douleur avec le temps, elles nécessitent alors une quantité de CBD plus faible.

Si le CBD est utilisé correctement, il peut être une très bonne solution pour beaucoup de personne. Cependant, il est important d’avoir à l’esprit que chacun réagit différemment au CBD. La quantité recommandée peut varier d’un produit à l’autre, ce qui peut créer des confusions. Le dosage peut changer en fonction de la concentration en CBD de l’huile que vous utilisez. En moyenne, une dose de 25 mg par jour est efficace pour la plupart des gens. Pour des symptômes particulièrement forts, la quantité peut être augmentée petit à petit, semaines après semaines, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. La dose sera donc particulière à chaque personne et il est recommandé d’être suivi par un médecin. Pour plus de détails sur les dosages, pour pouvez consulter notre article à ce sujet ici.

Ce que disent les études

Un rapport de recherche a été effectué sur les effets du CBD en tant que traitement, par la clinique Kaplan. Une telle étude a aussi été menée par l’Université Complutense de Madrid, où l’on a donné du CBD à des souris atteintes de SLA. Les résultats ont montré que la maladie évoluait moins rapidement6.

Les recherches montrent aussi que l’huile de CBD aide à réguler le fonctionnement du système nerveux, en augmentant par exemple la vitesse de destruction des substances chimiques impliquées dans les mouvements musculaires7. Ceci est une bonne nouvelle pour les patients car à ce stade, leurs mouvements musculaires sont déjà touchés  et ont besoin d’une stimulation supplémentaire.

Conclusion

Le CBD est utile pour aider à soulager les symptômes de la SLA. Parce que la maladie est cause d’inconfort et de douleur, il est important de réduire les symptômes pour améliorer le confort et prolonger l’espérance de vie de la personne. L’huile de CBD possède certaines propriétés capables de calmer la douleur et de relâcher les muscles du corps, deux propriétés vitales pour le patient. Le CBD doit être utilisé en suivant les instructions pour de meilleurs résultats. D’autres médicaments et thérapies appropriés peuvent aussi être utilisés comme compléments au CBD.

Références

  1. Kogan, Natalya M., and Raphael Mechoulam. „Cannabinoids in health and disease.“ Dialogues in clinical neuroscience 9.4 (2007): 413. []
  2. Gastl, R., and A. C. Ludolph. „Amyotrophe Lateralsklerose.“ Der Nervenarzt 78.12 (2007): 1449-1459> []
  3. Gastl, R., and A. C. Ludolph. „Amyotrophe Lateralsklerose.“ Der Nervenarzt 78.12 (2007): 1449-1459 []
  4. Carter, Gregory T., et al. „Cannabis and amyotrophic lateral sclerosis: hypothetical and practical applications, and a call for clinical trials.“ American Journal of Hospice and Palliative Medicine® 27.5 (2010): 347-356. []
  5. Kendall, Debra A., and Guillermo A. Yudowski. „Cannabinoid receptors in the central nervous system: their signaling and roles in disease.“ Frontiers in cellular neuroscience 10 (2017): 294. []
  6. Fernández-Ruiz, Javier, María A. Moro, and José Martínez-Orgado. « Cannabinoids in neurodegenerative disorders and stroke/brain trauma: from preclinical models to clinical applications. » Neurotherapeutics 12.4 (2015): 793-806. []
  7. Kendall, Debra A., and Guillermo A. Yudowski. « Cannabinoid receptors in the central nervous system: their signaling and roles in disease. » Frontiers in cellular neuroscience 10 (2017): 294. []

Rejoignez des utilisateurs du CBD sur Facebook !
Vous souhaitez bénéficier de l'expérience d'autres utilisateurs du CBD ? Vous avez des questions sur le CBD ? Il existe un groupe facebook actif sur le CBD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *