11 min.

Update:

Qu’est-ce que l’athlétisme

L’organisme sportif World Athletics regroupe l’athlétisme en cinq disciplines qui sont les courses, les sauts, les lancers, les épreuves combinées et la marche.

Cela signifie que l’athlétisme est principalement un sport individuel et que les athlètes sont des professionnels qui participent des événements sportifs comme ceux mentionnés ci-dessus. 

Une étude1 cite que le terme « athlète » vient de la racine grecque « athlos », qui signifie accomplissement et est lié à une incroyable performance. En général, les athlètes représentent un groupe très hétérogène à plusieurs égards, notamment sur les plans morphologique, physiologique, psychologique et clinique.

Comme nous l’avons vu, les athlètes subissent la pression d’être exceptionnellement performants et de s’engager dans des exercices physiques routiniers intenses qui exigent un besoin nutritionnel quotidien méticuleux. 

L’alimentation pour les athlètes

Les athlètes font régulièrement des exercices et des entraînements intensifs, ils doivent donc être conscients de leurs besoins nutritionnels quotidiens. Le maintien d’une alimentation saine est fondamental pour soutenir un entraînement intense, fournir une énergie adéquate, pour optimiser la force et les fonctions du système immunitaire, et aider à une récupération plus rapide après des blessures. 

Selon un rapport2 sur la nutrition des athlètes, la couverture des besoins nutritionnels quotidiens est essentielle pour des fonctions corporelles efficaces. Des niveaux d’énergie plus faibles pourraient entraîner une perte de force et d’endurance car le corps a tendance à brûler les graisses et les tissus corporels. Il est certain que la nutrition pour le sport sportive améliore les performances athlétiques en diminuant la fatigue et le risque de maladie et de blessure.

Nutrition pour le sport

Des études3 recommandent un régime alimentaire équilibré pour les athlètes, composé de macro-nutriments (glucides, protéines et graisses), de micro-nutriments (calcium, vitamines et fer), de liquides, d’une planification efficace des repas avant et après la compétition, ainsi qu’avant et après l’entraînement. Les aliments de récupération viennent avec.

Comme la plupart des athlètes sont soucieux de leur alimentation, ils conservent une santé optimale. C’est pourquoi ils attirent souvent l’attention du public et des médias, car ils sont considérés comme des modèles et des icônes de santé. On ne pense guère aux diverses douleurs physiques et émotionnelles que ces professionnels subissent.

Le CBD dans l’alimentation sportive

Le marché mondial de l’alimentation sportive était évalué à 50,84 milliards de dollars américains en 2018 et devrait atteindre 81,5 milliards de dollars américains d’ici 2023.

Dans la même veine, l’application de la loi agricole américaine de 2018 légalisant au niveau fédéral les produits de CBD dérivés du chanvre, les marchés ont commencé à être submergés par différents produits à base de CBD. 

Selon un rapport de 20194 présenté devant l’International Society for Sports Nutrition, les produits au CBD sont commercialisés pour soulager la douleur et améliorer le sommeil, et ciblent le marché de la nutrition sportive et de l’exercice. Le rapport indique qu’il n’existe pour l’instant aucune preuve scientifique directe à l’appui des produits et des allégations dans la population visée. Il invite donc à réaliser davantage d’études pour prouver l’efficacité et la sécurité de l’applicabilité du CBD à la nutrition sportive.

Le rapport conclut que :

  • Le CBD favorise le taux de récupération tant émotionnelle que physique, réduit la douleur, l’inflammation, l’anxiété, et améliore le sommeil.
  • Plus d’études sur le CBD avec et sans THC sont encore nécessaires pour déterminer s’il existe de véritables applications en matière de nutrition sportive. 
  • Il conseille également aux clients de prendre des décisions réfléchies et fondées sur la science et de ne pas se laisser influencer par le marketing.

Le CBD pour les performances athlétiques

Il y a eu beaucoup de débats autour des athlètes et de l’utilisation de produits dopants

parce que certaines sportifs emblématiques de la fin des années 80 ont été testés positifs aux stéroïdes et à des drogues leur ayant permis d’améliorer leurs performances et d’atteindre la victoire.  

Par exemple, Ben Johnson, sprinter canadien, a été disqualifié après sa course lors des Jeux olympiques d’été à Séoul. Marion Jones, une ancienne championne du monde d’athlétisme bélizienne-américaine et une ancienne joueuse de basket-ball professionnelle a été privée de ses médailles pour avoir utilisé des stéroïdes.

Ce ne sont là que deux noms, parmi la longue liste d’athlètes professionnels qui ont utilisé des produits dopants pour améliorer leurs performances. 

Ce rapport vise à comparer et à compiler les recherches disponibles sur ce thème du CBD et des athlètes afin de comprendre pour quoi et à quel moment les athlètes utilisent du CBD ?

Tout d’abord, pour éviter le scepticisme qui entoure le cannabis, il n’a jamais été classé dans la catégorie des produits dopants améliorant les performances. D’autre part, l’AMA (Agence mondiale antidopage) a publié une liste de substances interdites en 2018, qui indique clairement que le Cannabidiol n’est plus interdit. Le cannabidiol synthétique n’est pas un cannabimimétique ; cependant, le cannabidiol extrait des plantes de cannabis peut également contenir des concentrations variables de THC, qui reste une substance interdite.

Dans la même veine, selon une étude de 20195, la consommation de cannabis n’a pas été bien caractérisée chez les athlètes, probablement parce que les études dominantes ne l’ont examinée que sous l’angle d’une consommation problématique. Il souligne également le manque de connaissances en termes de modes de consommation, de raisons de la consommation et de réactions à la consommation de cannabis, ce qui ouvre la voie à la réalisation d’autres études.

Certaines des principales conclusions de cette étude de 2019 étaient :

  • Les athlètes qui ont utilisé une combinaison de THC et de CBD en ont tiré des avantages pour maintenir leur bien-être et leur calme.
  • Les athlètes adultes ont utilisé le cannabis de manière responsable et principalement pour des problèmes médicaux tels que la douleur et l’anxiété.
  • Sur une enquête transversale menée auprès de 1161 athlètes, 61 % ont indiqué qu’ils consommaient du cannabis contre les douleurs.
  • Le CBD a été utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires et n’a pas d’effets psychogènes
  • Le CBD utilisé en combinaison avec le THC offre un meilleur soulagement analgésique et anti-anxiolytique que le CBD seul.

L’étude a donc conclu qu’il n’y avait pas de preuves que le cannabis est un produit dopant et qu’il améliore les performances. De plus, elle montre que le cannabis peut jouer un rôle dans la gestion de la douleur et des symptômes liés aux commotions cérébrales.

Il existe un grand nombre d’études et de recherches qui documentent la douleur et les troubles physiques que subissent les athlètes. Cependant, il y a comparativement moins de recherches sur la santé mentale et le bien-être psychologique des athlètes. 

Une étude de revue systématique de 20166 sur la santé mentale des athlètes d’élite indique qu’ils sont vulnérables à toute une série de troubles, notamment l’anxiété, la dépression et l’abus de certaines substances.

À cela s’ajoutent les blessures physiques, le surentraînement, l’épuisement professionnel, le manque de repos et de sommeil, et la douleur chronique qui entraîne un déficit de bien-être et de performance globale. Par la suite, les athlètes peuvent être exposés à un risque accru de développer une tension artérielle en raison du volume élevé d’entraînement et de ses effets sur le système musculo-squelettique. 

Conclusion

En résumé, si l’on considère la valeur du CBD pour les professionnels du sport, rien n’est alarmant dans la mesure où le CBD « n’est pas associé à un potentiel d’abus ». Cette déclaration est tirée du rapport 2018 de l’Organisation mondiale de la santé.

Voici rapidement quelques points du rapport qui pourraient avoir une importance supplémentaire dans ce contexte :

  • Le CBD s’est avéré relativement peu toxique, bien que d’autres effets potentiels doivent encore être étudiés. 
  • Les effets sur le système immunitaire ne sont pas clairs ; il existe des preuves de la suppression immunitaire à des concentrations plus élevées, mais une stimulation immunitaire peut se produire à des concentrations plus faibles. 
  • Le CBD ne produit pas les effets que l’on observe généralement avec les cannabinoïdes tels que le THC.

En savoir plus sur les différents types de douleur, l’endométriose, et les expériences des utilisateurs de CBD sur la façon dont ils ont été soulagés de douleurs chroniques.

Pour en savoir plus sur la prise de CBD pour la récupération après des blessures sportives, lisez l’article sur l’utilisation de CBD dans les sports à haut risque (en anglais).

Références

  1. Araújo, C.G.S., et Scharhag, J., 2016. Athlète : une définition de travail pour la recherche en médecine et en sciences de la santé. Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports, 26(1), pp.4-7 []
  2. Thomas, D. & Burke, Louise & Erdman, Kelly 2016 Nutrition et performance athlétique. medicine and science. 48. 543-568. 10.1249/MSS.0000000000000852 []
  3. Purcell, Laura K, et Société canadienne de pédiatrie, section de la médecine du sport et de l’exercice en pédiatrie. « La nutrition sportive pour les jeunes athlètes« . Paediatrics & child health vol. 18,4 (2013) : 200-5. doi:10.1093/pch/18.4.200 []
  4. Kalman, Douglas & Hewlings, Susan. (2019). Cannabinoïdes et nutrition sportive – le marketing des produits est-il en avance sur la science ? 10.13140/RG.2.2.17788.80007 []
  5. Zeiger, Joanna S et al. « Utilisation du cannabis chez les athlètes actifs : Comportements liés aux effets subjectifs« . PloS one vol. 14,6 e0218998. 28 juin 2019 []
  6. Rice, S.M., Purcell, R., De Silva, S. et al. The Mental Health of Elite Athletes : A Narrative Systematic Review (La santé mentale des athlètes d’élite : une étude systématique narrative). Sports Med 46, 1333-1353 (2016). https://doi.org/10.1007/s40279-016-0492-2 []

Rejoignez des utilisateurs du CBD sur Facebook !
Vous souhaitez bénéficier de l'expérience d'autres utilisateurs du CBD ? Vous avez des questions sur le CBD ? Il existe un groupe facebook actif sur le CBD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *